Bordereau de dépôt

Le bordereau de dépôt est un relevé sur lequel est inscrit le détail des sommes en argent, par effets de commerce (par exemple, chèques) ou autres, que le titulaire d’un compte en banque dépose à un moment donné.

Une des opérations bancaires exécutées par un organisme dans une institution bancaire est le dépôt des instruments d’échange qu’une banque ou un autre établissement financier accepte de porter au crédit du compte de son client. Il s’agit d’instruments différents : billets de banque, pièces de monnaie, mandats postaux, chèques (effets de commerce), etc. Ce type d’opération bancaire s’effectue à partir d’un bordereau de dépôt.

D’habitude, le bordereau de dépôt se présente sous une formule imprimée dont le contenu et le format varient d’une institution financière à l’autre. Il est conçu et émis par l’institution financière, mais il est complété par la personne responsable des dépôts à la banque.

Pour être valide, un bordereau de dépôt doit être daté, indiquer le numéro de compte du client, indiquer le nom du client (du déposant), indiquer le détail et le total des sommes déposées. Il doit de plus être certifié par le caissier de la banque par l’apposition de son timbre d’identification et être signé ou initialisé par le déposant.

Le bordereau de dépôt est souvent établi en double exemplaire dont une copie est conservée par le déposant et l’autre, par la banque. Au fait, ce document sert de preuve documentaire du montant déposé à la banque, alors il est utilisé dans le processus de contrôle interne des données comptables de l’organisme.

D’ailleurs, les sommes inscrites aux bordereaux de dépôt apparaîtront sur le relevé de compte bancaire et les informations monétaires qui contient le bordereau sont transcrites dans les journaux comptables, notamment dans celui des encaissements ou de caisse-recettes.

Notons finalement que l’expression bordereau de versement est synonyme de l’expression bordereau de dépôt.

En anglais, on dit deposit slip.
Voir aussi :